Rapport d'enquête sur la protection des consommateurs au Kenya dans la finance numérique

Rapport d'enquête sur la protection des consommateurs au Kenya dans la finance numérique

Blocs de contenu du modèle G
Sous-éditeur

Selon l'enquête FinAccess de 2019, 8.4 % des utilisateurs d'argent mobile au Kenya déclarent avoir perdu des fonds sur leurs comptes d'argent mobile, et 70 % de ces cas étaient dus à une fraude par téléphone ou SMS de tiers. Pourtant, personne n'a expliqué pourquoi certains consommateurs souffrent de fraude, ni pourquoi ils n'utilisent souvent pas les canaux de plainte formels lorsqu'ils subissent une perte de fonds ou une fraude. De même, FinAccess a constaté que 42 % des utilisateurs d'argent mobile ne pouvaient pas interpréter correctement l'écran de divulgation des prix, et 19 % des emprunteurs numériques signalent des problèmes de transparence des frais. Pourtant, on sait peu de choses sur la manière dont cela influence les décisions financières et sur les nouveaux canaux d'information ou de diffusion susceptibles d'avoir un impact sur les connaissances et les choix. Cette enquête répondra à ces questions et à d'autres questions clés sur la protection des consommateurs dans la finance numérique afin d'éclairer les expérimentations futures et l'élaboration de politiques. Nous tirerons également parti de cette enquête existante pour fournir aux gouvernements et aux organisations répondant à la crise du COVID des informations sur les impacts financiers de la pandémie en mesurant les changements récents dans la résilience financière, l'utilisation de l'argent mobile et des prêts par téléphone, et les cas de fraude numérique.

01 mars 2021