Favoriser une forte croissance dans les PME colombiennes grâce à des conseils individualisés et de groupe

Favoriser une forte croissance dans les PME colombiennes grâce à des conseils individualisés et de groupe

Blocs de contenu du modèle G
Sous-éditeur

Une photo d’une formation commerciale organisée en Colombie. © 2015 IPA

Dans cette image Une photo d’une formation commerciale organisée en Colombie. © 2015 IPA

Abstrait

Les différences de qualité de la gestion contribuent largement aux différences de productivité entre les pays. Une question clé est de savoir comment améliorer la mauvaise gestion dans les pays en développement. Cette évaluation a testé deux approches différentes visant à améliorer la gestion des entreprises colombiennes de pièces automobiles. Le premier consistait en un conseil individuel intensif et coûteux, tandis que le second fournissait des conseils à de petits groupes d'entreprises à environ un tiers du coût de l'approche individuelle. Les deux approches ont conduit à des améliorations des pratiques de gestion d'une ampleur similaire (8 à 10 points de pourcentage) et il y avait des preuves que l'approche basée sur le groupe augmentait la taille de l'entreprise. Les résultats suggèrent que la consultation en groupe peut être un moyen évolutif d'améliorer les pratiques de gestion à grande échelle.

Question de politique

Les différences de qualité managériale semblent être essentielles pour expliquer les différences de productivité entre les entreprises, les entreprises mal gérées étant potentiellement incapables de tirer parti des opportunités de croissance élevée. Une précédente étude en Inde avait montré que la fourniture de services de conseil en gestion aux entreprises textiles avait augmenté la productivité de 17 % la première année. Le coût élevé des services de conseil est probablement un obstacle à la participation des PME et des gouvernements à des initiatives politiques plus larges. Les données probantes sur les effets des services de conseil rentables pourraient éclairer les futurs programmes visant à améliorer la gestion. 

Contexte de l'évaluation

Le secteur manufacturier colombien représentait 13 % du PIB en 2014, ce qui en fait une importante source d'emplois et de revenus pour des millions de Colombiens. La fabrication de pièces automobiles, en particulier, représente une industrie stratégique, compte tenu de la croissance de la classe moyenne et du marché automobile du pays, qui, en 2012, était le troisième en importance en Amérique du Sud. Les fabricants de pièces automobiles de petite et moyenne taille approvisionnent les opérations locales des constructeurs automobiles mondiaux, tels que Renault et General Motors. Selon une enquête menée en 2013, cependant, les fabricants colombiens présentaient des capacités de gestion comparables à celles des pays à revenu intermédiaire inférieur, se classant entre l'Inde et le Kenya. Cela soulève la question de savoir si la faible capacité de gestion est devenue une contrainte pour les PME colombiennes.

Pour cette évaluation, le gouvernement colombien a sélectionné 159 petites et moyennes entreprises de pièces automobiles pour tester si une mauvaise gestion entravait la croissance des PME et si le conseil en gestion pouvait aider à surmonter ce défi. Le Gouvernement colombien souhaitait savoir si une telle intervention fonctionnerait à plus grande échelle et si une approche plus rentable que la consultation individualisée pouvait être développée.

Détails de l'intervention

Cette évaluation a mesuré l'impact de deux approches auprès de 159 petits et moyens fabricants de pièces automobiles sur les pratiques de gestion et les résultats des entreprises. Dans la première phase, une équipe de six consultants (cinq spécialistes de domaine et un chef d'équipe) a réalisé un diagnostic détaillé de cinq domaines différents (Logistique, Ressources Humaines, Finance, Marketing et Ventes et Production) pour toutes les entreprises de l'échantillon. Ensuite, certaines entreprises ont été sélectionnées au hasard pour recevoir des conseils individualisés, des conseils de groupe ou pour le groupe de contrôle.

Les entreprises bénéficiant de conseils individuels ont bénéficié de 500 heures de formation sur 6 mois pour identifier les axes d'amélioration et mettre en place des solutions ciblées. Les cabinets participant au groupe de conseil en groupe de 3 à 8 cabinets ont reçu 408 heures de formation sur 6 mois pour fournir des services de conseil à moindre coût en s'appuyant sur la dynamique d'apprentissage en groupe. Les services de consultation pour le programme de groupe ont été reportés d'un an en raison de retards budgétaires.

Résultats et enseignements politiques

Quatre-vingt-sept pour cent des entreprises ont complété les services de consultation individuels et 68 % des entreprises ont complété les services de consultation de groupe. Les deux approches conduisent à des améliorations des pratiques de gestion comprises entre 8 et 10 points de pourcentage par rapport au groupe témoin. Par rapport au groupe témoin, les entreprises bénéficiant du conseil de groupe ont enregistré une augmentation de l'emploi de 12 % et aucun impact mesurable sur les ventes, tandis que le conseil individuel n'a eu aucun impact mesurable sur l'emploi ou les ventes.

Les pratiques du management

Les consultants individuels et de groupe ont constaté des améliorations dans les pratiques de gestion de 8 à 10 points de pourcentage par rapport au groupe témoin. Cette amélioration de la prise en charge persiste l'année suivante pour les deux groupes. Dans les deux groupes de traitement, les pratiques de gestion ayant les impacts les plus importants étaient la définition des buts et objectifs stratégiques, la mise en place de budgets directeurs et le suivi des indicateurs de performance clés. Le plus petit nombre d'améliorations concerne les pratiques en matière de ressources humaines et les pratiques logistiques.

Résultats fermes

Les entreprises bénéficiant de la consultation de groupe ont enregistré une augmentation de l'emploi de 12 % en moyenne par rapport au groupe témoin, tandis que la consultation individuelle n'a eu aucun impact mesurable sur les résultats de l'entreprise par rapport au groupe témoin. Aucun des deux groupes n'a eu d'impact mesurable sur les ventes par rapport au groupe témoin.

Coût-bénéfice

La consultation de groupe a eu un plus grand avantage pour le coût que la consultation individuelle. Le traitement de groupe a coûté 10,500 28,950 USD par entreprise contre XNUMX XNUMX USD par entreprise pour le traitement individuel. Il était difficile de mesurer si le conseil du groupe serait rentabilisé, compte tenu de l'incertitude associée à l'impact sur les ventes et du fait que l'étude manque de données sur la rentabilité de l'entreprise dans le temps.

Les politiques cherchant à étendre le soutien à la gestion de manière rentable pourraient envisager la consultation de groupe si le budget et la capacité sont suffisants pour fournir les services.

13 septembre 2015