Conférence conjointe d'IPA Afrique de l'Ouest francophone et du ministère du Plan et du Développement de la Côte d'Ivoire

Conférence conjointe d'IPA Afrique de l'Ouest francophone et du ministère du Plan et du Développement de la Côte d'Ivoire

Blocs de contenu du modèle G
Sous-éditeur

Pour la version anglaise, VOICI.


Annie Duflo interviewée à la presse.jpg
 

Le 13 mai, l'IPA Afrique de l'Ouest Francophone (IPA FWA) et le Ministère du Plan et du Développement de Côte d'Ivoire ont organisé une conférence sur le thème "Bonnes pratiques pour des politiques de développement efficaces en Côte d'Ivoire" à l'Amphithéâtre de l'École Nationale Supérieure. de Statistique et d'Economie Appliquée (ENSEA) à Abidjan-Cocody. La conférence a réuni Kaba Nialé, Ministre du Plan et du Développement de Côte d’Ivoire, et Annie Duflo, Directrice Exécutive de l’IPA, ainsi que les acteurs impliqués dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques. L'objectif de cette conférence était de mettre en lumière les meilleures pratiques en matière d'évaluation d'impact des politiques publiques. Plus précisément, la conférence a mis en lumière le cadre de suivi et d'évaluation mis en place par le gouvernement ivoirien, ainsi que les besoins émergents. Quatre panélistes principaux ont discuté du thème : Annie DufloMarcelin Cissé, Directeur Général de la Planification et de la Réduction de la Pauvreté ; Coralie Gévers, Directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Togo et en Guinée ; et le Dr. Hugues Kouadio, Directeur de l'ENSEA.

Abordant le thème de la conférence, Kaba Nialé a indiqué que les meilleures pratiques sont déjà mises en œuvre avec le Plan National de Développement 2021-2025 (NDP 2021-2025) de la Côte d'Ivoire, qui "sera régulièrement évalué afin de capitaliser sur les enseignements tirés". a appris et aider à la prise de décisions politiques et stratégiques. Cette conférence s’inscrivait dans le processus d’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques en Côte d’Ivoire. Pour promouvoir une culture de l'évaluation dans la gouvernance, le principe de l'évaluation des politiques publiques a été inscrit dans la Constitution de 2021, notamment aux articles 2025 et ​​2016. Ce principe a été transformé en un projet de loi sur l'évaluation des politiques publiques, élaboré de manière participative avec la contribution de toutes les parties prenantes de l'écosystème national de l'évaluation, et adopté par l'Assemblée nationale en juin 2022. Cette loi se veut un outil d'aide à la décision. améliorer l’efficacité de l’action publique dans tous les secteurs de développement.


 IPA Afrique de l'Ouest Francophone et le Ministère du Plan et du Développement de Côte d'Ivoire ont organisé une conférence sur le thème, « Évaluation d'impact : bonnes pratiques pour une meilleure efficacité des politiques de développement en Côte d'Ivoire » , le vendredi 13 mai 2022, à l'Amphithéâtre de l'Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d'Économie Appliquée (ENSEA) à Abidjan-Cocody. Cette conférence s'est tenue en présence de Madame Kaba Nialé, Ministre du Plan et du Développement de Côte d’Ivoire et de Madame Annie Duflo, Directrice Exécutive d’IPA, de même que des acteurs intervenant dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques. L'objectif de ce cadre d'échanges était de mettre en exergue les bonnes pratiques en matière d'évaluation d'impact des politiques publiques et les mécanismes par lesquels elles peuvent informer le processus d'institutionnalisation de l'évaluation en cours en Côte d'Ivoire. 'Ivoire. De manière spécifique, il s'agissait de mettre en exergue le cadre de suivi-évaluation mis en place par le Gouvernement, ainsi que les besoins qui émergent ; de partager des expériences réussies en matière d’évaluation, en général, et d’évaluation d’impact en particulier ; de présenter des stratégies gagnantes garantissant que les évaluations d’impact servent à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques de développement à fort impact ; et d’échanger sur le rôle des acteurs pour une meilleure appropriation des évaluations d’impact en Côte d’Ivoire. Quatre principaux panélistes ont développé le thème. Il s'agit de Madame Annie Duflo, Directrice Exécutive d'IPA, de Monsieur Marcelin Cissé, Directeur Général du Plan et de la Lutte contre la Pauvreté, représentant le Ministère du Plan et du Développement de Côte d'Ivoire, de Madame Coralie Gévers, Directrice des Opérations de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire, au Bénin, au Togo, et en Guinée, représentant les partenaires techniques et financiers, et de Dr Hugues Kouadio, Directeur de l'ENSEA, représentant les universités et centres de recherche. 

Sur le thème de la conférence, la Ministre a indiqué que les bonnes pratiques sont déjà mises en œuvre avec le Plan National de Développement 2021-2025 (PND 2021-2025) de la Côte d'Ivoire qui « fera régulièrement l'objet d' évaluation en vue de capitaliser sur les leçons apprises et aider à la prise de décisions politiques et stratégiques ». Kaba Nialé a également indiqué que « le PND est adossé à un dispositif de suivi-évaluation qui permettra de mieux apprécier les progrès réalisés et tirer les enseignements nécessaires pour assurer l’efficacité de l’action ». Madame Annie Duflo a salué les actions du gouvernement ivoirien pour la réduction de la pauvreté par la mise en place du PND 2021-2025, de même que la mise en place d'un dispositif d'évaluation dudit plan permettant de renforcer la redevabilité et l 'apprentissage.L'organisation de cette conférence s'inscrit dans le cadre d'un processus d'institutionnalisation de l'évaluation des politiques publiques en République de Côte d'Ivoire. Afin de promouvoir la pratique de l'évaluation dans le pays, le principe de l'évaluation des politiques publiques a été inscrit dans la Constitution de 2016, notamment en ses articles 93 et ​​117. Ce principe de la constitution a été concrétisée par un projet de Loi portant sur l'évaluation des politiques publiques, élaborée de manière participative avec la contribution de tous les acteurs de l'écosystème national de l'évaluation, et adoptée par l'Assemblée Nationale en Juin 2022. Cette loi se veut un outil d'aide à la décision permettant d'améliorer l'efficacité de l'action publique dans tous les secteurs du développement.

Ville

Abidjan

Canton

Côte d'Ivoire