COVID-19, genre et emploi des jeunes au Kenya

COVID-19, genre et emploi des jeunes au Kenya

Blocs de contenu du modèle G
Sous-éditeur

Les chercheurs

Francisco Campos (Banque mondiale)Maria Hernandez-de-Benito (Université d'Alicante); Julian C. Jamison (Université d'Exeter); Abla Safir (Banque mondiale); Bilal Zia (Banque mondiale)

Abstract

Le gouvernement du Kenya, en partenariat avec la Banque mondiale, met en œuvre un projet pluriannuel, le Kenya Youth Employment and Opportunities Project (KYEOP), pour accroître les opportunités d'emploi et de revenus pour les jeunes âgés de 18 à 29 ans. Le projet comprend plusieurs évaluations, y compris l'étude des impacts combinés et isolés de l'octroi de subventions aux petites entreprises, des services de développement des entreprises (BDS) de différentes formes (en classe, via des visites de conseil individuelles et avec des moyens numériques) et comportementaux interventions. En particulier, deux des interventions dans la conception originale sont intentionnelles en matière de genre : des groupes de pairs légèrement modérés via WhatsApp, car les femmes sont moins susceptibles d'avoir des mentors d'affaires existants ou des associations formelles, et l'auto-exercice futur, car les femmes sont moins susceptibles de savoir. anciens modèles d'affaires prospères. L'étude a été lancée au milieu de 2019 et les données de base des participants à l'étude dans les deux composantes ont été recueillies en janvier et février 2020 avant la mise en place des mesures de confinement liées au COVID-19. 

En réponse au nombre croissant de preuves empiriques selon lesquelles les effets à court terme de la pandémie de COVID-19 sur l'emploi et les entreprises pourraient ne pas être neutres en termes de genre, l'équipe de recherche a interrogé un échantillon de participants à KYEOP pour étudier les impacts différenciés selon le sexe de la crise. sur les activités génératrices de revenus et la dynamique intra-ménage. Fin 2020, l'équipe de recherche a mené le premier cycle d'une enquête axée sur le genre auprès de 2000 participants à KYEOP (55% de femmes) qui étaient mariés ou vivaient avec un partenaire au départ. L'enquête comprenait des questions sur les résultats commerciaux avant et après la COVID et d'autres activités génératrices de revenus, les modèles d'utilisation du temps et les perceptions des répondants sur leur position au sein du ménage. 

De plus, le projet a introduit une intervention aléatoire légère axée sur le genre ciblant les répondants de cette enquête sous la forme d'un coup de pouce par SMS en février 2021. L'objectif du SMS était de rappeler aux répondants l'importance de poursuivre leur plans d'affaires malgré les défis posés par la COVID-19 en termes d'augmentation des responsabilités familiales et de complexité de la dynamique de négociation au sein du ménage. L'équipe de recherche prévoit de recueillir une deuxième série de données axées sur le sexe à l'automne 2021 pour examiner les effets à long terme de la COVID-19 sur le sexe (qu'ils soient soutenus ou réduits) et également analyser les premiers impacts de certaines des interventions randomisées ( y compris le SMS inspiré du genre) qui ont été mis en œuvre. Le deuxième cycle de collecte de données assurera un suivi auprès des répondants du premier cycle pour étudier l'impact des SMS sur les résultats commerciaux, tels que les bénéfices, les heures de travail, ainsi que le temps alloué à l'intérieur et à l'extérieur du ménage par les deux hommes. et les femmes. 

Résultats d'intérêt du projet

Résultats économiques, y compris le revenu du répondant, la participation au marché du travail, les opérations commerciales, les ajustements commerciaux à Covid-19 (transfert, emplacement, employés, salaires, crédit). Dans le ménage du répondant, résultats tels que les résultats économiques du conjoint/partenaire (revenu, travail, opérations commerciales). En outre, les résultats d'utilisation du temps tels que les heures consacrées à différentes activités à l'intérieur et à l'extérieur du ménage et le nombre d'heures consacrées à plusieurs tâches avec la garde des enfants ; les résultats du ménage tels que la composition du ménage (y compris les changements après COVID-19) ; et la prise de décision au sein du ménage (perception des changements dus à la COVID-19) et les transferts au sein du ménage. 

Partners

Département d'État pour la jeunesse, l'Autorité des micro et petites entreprises (Kenya)

La Banque mondiale

Objectifs d'impact

  • Améliorer la santé, la sécurité et l'autonomisation économique des femmes

Mode de collecte des données du projet

  • CATI (entretien téléphonique assisté par ordinateur)

Lien vers la pré-inscription

https://www.socialscienceregistry.org/trials/6099

État des résultats

Pas encore de résultats

Lien vers le questionnaire

COVID-19, genre et emploi des jeunes au Kenya (Questionnaire)