Fourniture de transferts monétaires conditionnels via des comptes chèques et des comptes d'épargne

Fourniture de transferts monétaires conditionnels via des comptes chèques et des comptes d'épargne

Blocs de contenu du modèle G
Sous-éditeur

Abstrait

De nombreux bénéficiaires de programmes de protection sociale dans le monde reçoivent des prestations en espèces ou par chèque. La distribution des prestations sociales par le biais de virements électroniques directement sur des comptes bancaires peut-elle aider certaines de ces personnes à faible revenu à entrer dans le secteur financier formel ? Des chercheurs s'associent au gouvernement chilien pour évaluer l'impact de la transition d'un programme de protection sociale de la distribution d'espèces aux transferts électroniques sur l'accès des bénéficiaires à leurs fonds, ainsi que sur leurs décisions d'épargne et de consommation. 

Question de politique

Les comptes bancaires peuvent constituer un moyen sûr et sécurisé pour les ménages à faible revenu de constituer leurs actifs afin de réaliser des investissements forfaitaires importants ou de se protéger contre des dépenses imprévues. Pourtant, de nombreux ménages pauvres n'utilisent pas les services financiers formels. Au Chili, par exemple, plus de 60 % des adultes avaient un compte d'épargne en 2014, mais seulement 15 % des adultes épargnaient sur des comptes formels. De plus en plus, les gouvernements et les prestataires de services financiers cherchent à mieux intégrer les produits financiers formels dans la vie quotidienne des pauvres afin d'en stimuler l'utilisation. Une approche consiste à déposer directement les prestations sociales ou les salaires sur des comptes bancaires plutôt que d'envoyer des espèces ou des chèques. Ces paiements peuvent accroître l'interaction des ménages pauvres avec les services bancaires formels tout en réduisant les coûts et en augmentant l'efficacité des paiements. Cependant, la capacité des paiements électroniques à intégrer les ménages sous-bancarisés dans le système financier formel doit encore être étudiée en détail.

Contexte de l'évaluation

Le gouvernement du Chili gère un programme de protection sociale appelé « Puente », qui fournit un soutien financier mensuel à plus de 300,000 99 familles pauvres. XNUMX % de ces paiements sont effectués en espèces. Afin d'améliorer l'efficacité, de réduire les coûts et de connecter les bénéficiaires aux services bancaires formels, le gouvernement chilien déploie un programme pour déposer directement ces paiements sur les comptes bancaires des bénéficiaires. 

Détails de l'intervention

Les chercheurs mènent une évaluation aléatoire pour mesurer comment la transition du gouvernement chilien de la distribution d'espèces aux transferts électroniques affecte l'accès des bénéficiaires aux fonds, ainsi que leurs décisions d'épargne et de consommation.

Le ministère chilien du Développement social, qui gère le programme de protection sociale Puente, travaille avec Banco del Estado, une banque publique mais gérée de manière indépendante, pour déposer électroniquement les paiements de protection sociale sur les comptes bancaires des bénéficiaires. Au fur et à mesure du déploiement du programme, les chercheurs ont sélectionné au hasard 3,232 XNUMX bénéficiaires de Puente à Santiago et dans les environs pour participer à l'étude. Les trois quarts de ces bénéficiaires ont été sélectionnés au hasard pour recevoir une offre d'ouverture de compte bancaire et le dépôt direct de leurs allocations sociales sur le compte. Les bénéficiaires restants ont continué à recevoir leurs paiements par chèque, servant de groupe de comparaison.

Les chercheurs utilisent des enquêtes en personne et des données administratives de Banco del Estado sur les soldes des comptes des participants et les enregistrements de transactions pour mesurer comment les transferts automatiques affectent la façon dont les bénéficiaires utilisent leurs comptes au fil du temps, ainsi que leurs décisions de dépenses, les résultats de l'emploi, l'autonomisation au sein de leurs foyers et leur estime de soi.

Résultats et enseignements politiques

Résultats à venir.

Sources

Demirguc-Kunt, Asli, Leora Klapper, Dorothe Singer et Peter Van Oudheusden. 2015. "La base de données Global Findex 2014 : Mesurer l'inclusion financière dans le monde."

18 décembre 2015